Nautile et la connexion mutualisée

Depuis 2008, Nautile ne cesse d’apporter le meilleur service à ses abonnés. Avec l’évolution d’internet et de ses infrastructures exploitées et détenues par l’OPT, le débit par abonné augmente d’année en année. Souvenez-vous, en 2008, avant même l’arrivée du câble sous-marin reliant Sydney – Nouméa, le débit maximal était de 512 kbit/s alors qu’il pourra très prochainement aller jusqu’à 100 Mbit/s (avec les nouveaux forfaits de l’OPT). En moins de 10 ans, la Nouvelle-Calédonie a connu une avancé considérable dans le secteur des télécommunications. Mais comment fonctionne internet chez Nautile ? Depuis quelques années, Nautile a décidé d’appliquer une connexion mutualisée pour l’ensemble de ses abonnés. Explications.

Nautile et la connexion mutualisée

Nautile, une connexion mutualisée

Chaque fournisseur d’accès à internet en Nouvelle-Calédonie a sa manière de fonctionner, soit le FAI propose une connexion dédiée à l’abonné (l’assurance d’avoir un débit garanti minimal), soit une connexion mutualisée (partage de la bande passante). Chez Nautile, on établit une connexion mutualisée, c’est-à-dire un partage temporel de la connexion internet entre nos multiples abonnés. Mais que cela signifie ? Pour résumé, cela veut dire que Nautile met constamment l’intégralité de sa bande passante à disposition de ses abonnés connectés. Nous ne faisons pas de discrimination protocolaire. Nous privilégions « un internet neutre », c’est-à-dire que l’utilisateur décide la manière dont il souhaite utiliser sa connexion. « Ce n’est pas à Nautile de décider le contenu qu’utilise l’abonné. »

Evolution moyenne de la bande passante Nautile

Heures creuses VS heures pleines : quelle différence ?

Chez Nautile, l’évolution moyenne de la bande passante distingue deux créneaux différents :

  • Heures creuses ( minuit – 18 h) : période de la journée où le taux d’utilisateurs est moindre. Par conséquent les abonnés connectés disposent d’un débit moyen proche de leur éligibilité OPT et peuvent ainsi profiter de tous les services proposés sur internet (téléchargements, surf, réseaux sociaux, etc).
  • Heures pleines (18 h – minuit) : période de la journée où le taux d’utilisateurs est à son maximal. Cela peut engendrer une saturation de la bande passante. Afin que chaque utilisateur connecté puisse tout de même bénéficier d’une connexion raisonnable, Nautile a décidé de répartir équitablement la bande passante (jusqu’à éligibilité OPT) à l’ensemble de ses utilisateurs connectés.

Planifiez les téléchargements la nuit

Des conseils (précieux) pour optimiser la bande passante

Dans le but d’optimiser sa connexion personnelle et par la même occasion pour l’ensemble des abonnés Nautile, nous vous conseillons de suivre les recommandations suivantes :

  • Avoir une utilisation modérée, interactive durant les heures pleines (18 h – minuit). Autrement dit, utiliser majoritairement les services hébergés en local, situés en Nouvelle-Calédonie. Ces services ne cessent d’augmenter avec dernièrement l’hébergement du plus grand réseau social : Facebook. Mais ce n’est pas le seul, on peut aussi compter Google, Youtube, Dailymotion, GoTV, Le Cube Canal+ ou encore Netflix.
  • Programmer vos téléchargements et mises à jour la nuit. Ces services sont hébergés à l’international et prennent beaucoup de bande passante au fournisseur d’accès à internet, ce qui pénalise l’utilisateur mais aussi l’ensemble des abonnés Nautile (ralentissement de la connexion).

Vous souhaitez en savoir plus sur la bande passante chez Nautile ? (Re)Découvrez la vidéo « Nautile et la bande passante ».

N’hésitez pas non plus à vous rendre sur le site nautile.nc ou en boutique au 142 rue Bénébig, à Magenta (à côté de la Société Générale) pour avoir de plus amples informations sur nos services.